Rudolf Bruci
compositeur | Croatie, °1917 - 2002
 
COMPOSITION 1965 A : Premier Prix
Rudolf Bruci étudia la musique à l’Académie de Zagreb (jusqu’en 1936) et la composition à l’Académie de Belgrade (1946-1949) avec Petar Bingulac. En 1953, il prit des leçons de composition avec Uhl à l’Académie de musique de Vienne. Il commença sa carrière de violoniste dans l’orchestre philharmonique de Belgrade (1945-1950), des orchestres d’opéra et un quatuor à cordes, et s’attela à la direction d’orchestre. Il fut nommé chef d’orchestre au Théâtre populaire de Novi Sad en 1950, et directeur de l’école de musique Isidor Bajic (Novi Sad) en 1954.

La musique de Rudolf Bruci est marquée par une clarté d’expression et le désir d’incorporer de nouvelles idées dans une approche basique et conventionnelle. Son usage de la bitonalité, de la polytonalité et de l’atonalité fut toujours sensible et considérée, et avivée par un rythme présent et une orchestration brillante. Il fit occasionnellement usage du sérialisme, mais jamais complètement ni strictement. Sa suite symphonique Maskal, le ballet Night on the Railway et la cantate Covek je vidik bez kraja sont de bons exemples de l’application de ces qualités. Au centre de son œuvre, cependant, se trouvent de grandes pièces symphoniques, dont la plus connue reste la Sinfonia Lesta de 1965, qui remporta le premier prix du Concours Reine Elisabeth de 1966. Son long opéra Gilgames (1986) est une sorte de synthèse de son œuvre, incorporant de riches orchestrations, de claires structures rythmiques et une écriture chorale archaïque.
Revivez les prestations de Violoncelle 2017
Soutenez le Concours
Suivez-nous sur Instagram
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER