Gabrielle Philiponet
finaliste | France, °1980
 
CHANT 2008 : Sixième Prix
Née à Albi, Gabrielle Philiponet étudie la flûte traversière avant de se tourner vers le chant. Son professeur de chant est Daniel Ottevaere. Elle passe par l'Opéra Studio de Chapelle Musicale Reine Elisabeth à Bruxelles et se distingue au prestigieux Concours Reine Elisabeth. Elle s'est produite sur les presque toutes les scènes lyriques françaises ainsi qu'au Grand Théâtre de Luxembourg et au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles Ces dernières années, elle a été Donna Anna (Don Giovanni) à Angers Nantes Opera, Fiordiligi (Cosi fan tutte) à l'Opéra de Rouen, Lisa (Le Pays du sourire) à l'Opéra de Tours, Frasquita (Carmen) à l'occasion de ses débuts au Festival d'Aix-en-Provence, au Bayerische Staatsoper et à l'Opéra de Paris, Mimi (La Bohème) en tournée en Espagne, Musetta (La Bohème) et Micaëla (Carmen) à l'Opéra de Metz et à l'Opéra de Massy, Adina (L'Elixir d'amour) et Leïla (Les Pêcheurs de perles) à l'Opéra de Nice, Marguerite (Faust) à l'Opéra de Saint-Etienne ainsi que Violetta (La Traviata) à l'Opéra de la Nouvelle Orléans, pour ses débuts aux Etats-Unis. Elle retourne aux Etats-Unis en 2017 pour une production du Temple de la gloire de Rameau à San Francisco. En 2019/20, elle sera Leila (Les Pêcheurs de perles) et Alice (Falstaff) à l'Opéra de Lille ainsi que Adina (L'elisir d'amore) au Théâtre du Capitole à Toulouse. Sa discographie comprend Scène de Chasse de René Koering (une Amazone) chez Universal Music, Sémiramis de Catel (Azéma) chez Glossa, Un mari à la porte (Rosita) d'Offenbach avec le Liverpool Philharmonic Orchestra, une compilation d'oeuvres de Max d'Ollone, Dimitri de Victorin Joncières et Adrien d'Etienne-Nicolas Méhul dans le cadre des publications du Centre de Musique Romantique française - Palazzetto Bru Zane. Paru en 2018 dans la collection "Prix de Rome" du Palazzetto Bru Zane, un enregistrement de cantates et musique sacrée de Charles Gounod dans le cadre des célébrations du bicentenaire de sa naissance, avec Brussels Philharmonic et Vlaams Radio Koor, sous la direction musicale d'Hervé Niquet.
Vidéo
Finale 2008 : Gabrielle Philiponet
Demi-finale 2008 : Gabrielle Philiponet
Audio
Programme
Finale (24/05/2008)
Carl Maria von Weber Einst träumte meiner sel'gen Base - Trübe Augen (Der Freischütz)
Francis Poulenc Non, Monsieur mon mari (Les Mamelles de Tirésias)
Richard Strauss Amor (sol majeur) (Sechs Lieder op. 68)
Jules Massenet Suis-je gentille ainsi ? - Je marche sur tous les chemins - Obéissons - Profitons bien de la jeunesse (Manon)
Gaetano Donizetti Ah tardai troppo - O luce di quest'anima (Linda di Chamounix)
Gabrielle Philiponet, chant
Orchestre Symphonique de la Monnaie, dir. Kazushi Ono
Demi-finale (14/05/2008)
Hugo Wolf Elfenlied (Mörike-Lieder)
Wim Henderickx Canzone for voice and piano
Jean-Philippe Rameau Formons les plus brillants concerts - Aux langueurs d'Apollon (Platée)
Erich Korngold Sommer (Einfache Lieder)
Wolfgang Amadeus Mozart Grazie ai numi parti (Mitridate, Re di Ponto)
Wolfgang Amadeus Mozart Nel grave tormento (Mitridate, Re di Ponto)
Claude Debussy C'est l'extase (Ariettes Oubliées)
Giacomo Meyerbeer Nobles seigneurs, salut! (Les Huguenots)
Claude Debussy Chevaux de bois (Ariettes Oubliées)
Gabrielle Philiponet, chant
Philippe Riga, pianiste accompagnateur
Première épreuve (10/05/2008)
Jules Massenet Ah ! Douce enfant (Cendrillon)
Edvard Grieg Ein Traum (Seks sange op. 48)
Gabrielle Philiponet, chant
Philippe Riga, pianiste accompagnateur
Piano 2020 reporté en 2021
Déroulement d'un concours
S.M. la Reine Mathilde
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER