Président du jury
Eugène Traey
Belgique, °1915 - 2006
Né à Amsterdam de parents belges, Eugène baron Traey (1915-2006) a fait ses études musicales au Conservatoire royal d'Anvers, où il a eu comme professeur de piano Emmanuel Durlet. Il se perfectionna ensuite à Paris chez Robert Casadesus et en Allemagne chez Karl Leimer et Walter Gieseking. Eugène Traey a mené parallèlement une carrière de concertiste et de professeur au Conservatoire royal d'Anvers, dont il a été le directeur jusqu'en 1980. Il a donné des récitals, des concerts avec orchestre et en musique de chambre avec Arthur Grumiaux et Jean Laurent ou en duo de piano avec Frédéric Gevers. Il est le fondateur du deSingel à Anvers et fut régulièrement membre du jury de concours internationaux réputés (Moscou, Varsovie, Munich, Tokyo et autres). De 1982 à 1995, Eugène Traey a présidé le jury de chaque session du Concours Reine Elisabeth.
  • Biographie
En savoir plus
Pierre Bartholomée
Belgique, °1937
Pierre Bartholomée est né à Bruxelles en 1937. Il a commencé l’étude du piano à six ans et a étudié au Conservatoire Royal de Bruxelles. Disciple d’André Dumortier, il a suivi, en Italie, un cours d’interprétation donné par Wilhelm Kempff. Avec Henri Pousseur, il a fondé l’ensemble Musique Nouvelle et le Centre de Recherche et de Création musicales de Wallonie. Après avoir entrepris une carrière de pianiste (concerts en Belgique, en France, en Allemagne, en Suisse et en Espagne), il a conduit l’ensemble Musique Nouvelle un peu partout en Europe.

Pierre Bartholomée a enseigné l’analyse musicale au Conservatoire Royal de Bruxelles. Il a été compositeur en résidence et professeur à l’Université Catholique de Louvain. Il a consacré trente années de sa carrière à la direction d’orchestre, dirigeant de nombreuses phalanges européennes et américaines, et assumant pendant vingt-deux saisons la direction de l’Orchestre Philharmonique de Liège. Invité à interpréter un répertoire très étendu (de Purcell à Boulez, de Bach à Messiaen, de Haydn à Pousseur), il a accompagné de grands solistes et réalisé de nombreux enregistrements. Ses enregistrements ont obtenu un Prix Charles Cros, une Victoire de la Musique, un Prix Koussevitzky et deux Prix Cecilia.

Son catalogue personnel comprend, notamment, deux opéras, deux oratorios, sept œuvres pour grand orchestre, de la musique de chambre, de la musique vocale, des pièces instrumentales et de la musique électronique. Sa première œuvre pour grand orchestre, Harmonique, a été créée à Bruxelles, en 1970, par l’Orchestre National de Belgique sous la direction de Michaël Gielen qui l’a, ensuite reprise à Hambourg et enregistrée à Francfort.

L’Ensemble Intercontemporain a donné, à Paris, la première audition de Fancy as a Ground qui a également figuré au programme du Holland Festival à Amsterdam et qui a été enregistrée par l’ensemble Musique Nouvelle sous la direction de Georges-Elie Octors. Trois Pôles entrelacés, œuvre commandée pour l’année de la Musique, a été créé à Bruxelles par Francette Bartholomée et l’ensemble Musique Nouvelle, toujours sous la direction de Georges-Elie Octors. Les mêmes interprètes ont réalisé un enregistrement discographique de cette œuvre. L’oratorio Ludus Sapientiae, composé sur un livret de François Jongen pour le 575ème anniversaire de la fondation de l’Université de Louvain, a été créé, en 2001, sous la direction de Jordi Savall et repris à Bruxelles, en juin 2007 sous la direction de Jean Tubéry.

Deux œuvres inspirées par Henry Bauchau ont été commandées par le théâtre de la Monnaie : Le rêve de Diotime, scène dramatique pour soprano et grand ensemble, créée en 2000, et Œdipe sur la route opéra en quatre actes, créé en mars 2003, sous la direction de Daniele Callegari dans une mise en scène de Philippe Sireuil, avec José Van Dam dans le rôle-titre. La Monnaie a également créé le deuxième opéra, La Lumière Antigone, livret original d’Henry Bauchau, sous la direction musicale de Koen Kessels, mise en scène de Philippe Sireuil, avec Mireille Delunsch et Natascha Petrinsky.

Le cycle de mélodies Fragments des Belles Heures, pour soprano et petit ensemble, sur des textes de Liliane Wouters, a été donné en première audition, à Bruxelles, à l’initiative de l’Université de Louvain. Cette œuvre a figuré au programme d’un concert monographique au Conservatoire de Sichuan (Chine). Les 13 Bagatelles pour piano et le premier Quatuor à cordes ont été créés à Bruxelles en 2004. Ce Quatuor à cordes a, ensuite, figuré au programme de plusieurs concerts du Quatuor Danel en Allemagne. La Sonate pour alto et piano fut jouée à plusieurs reprises en 2004, Pentacle pour huit instruments, commande du Nouvel Ensemble Contemporain de la Chaux-de-Fonds, a été créé en Suisse et All days are nights (deux visions du Sonnet XLII de Shakespeare), pour voix de femme, flûte, violoncelle et piano, a été intégré à un spectacle musique-poésie et publié dans un livre-disque.

2006 a vu la création à Liège d’une Passacaille pour marimba et live electronics, commande du Centre de Recherches et de Formation Musicales de Wallonie et sa reprise à Bruxelles, au festival Ars Musica, et à Leuven, dans la série « De nieuwe reeks ». Commande du festival Ars Musica, 7 x 7 pour 7 instrumentistes concertants a été créé en mars 2007, et Requiem, commande de l’ensemble Laudantes, en novembre de la même année. Egalement composé en 2007, Oraisons pour violoncelle, a été créé à Paris, par Ophélie Gaillard. Commande de la ville de Maastricht, La Rupture des Falaises a eu sa première audition en 2008 par l’Ensemble 88. Lors de son édition 2009, Ars Musica a donné la création de Face à face pour alto. En 2010, l’Orchestre Philharmonique de Liège a créé la Symphonie commandée pour le 50e anniversaire de sa fondation.

Plusieurs créations ont eu lieu en 2011 : celles du 2e Quatuor à cordes (Envol et mort d’un papillon), d’une grand pièce chorale, Le Christ aux Oliviers sur un poème de Gérard de Nerval, et d’un Livre d’orgue, et d’une musique commandée par l’Orchestre National de Belgique pour accompagner un film muet de Joris Ivens. Une production de la nouvelle version de La Lumière Antigone est prévue en Suisse en 2012.

Les labels Cypres, Igloo et Fuga Libera ont publié des enregistrements d’un grand nombre d’œuvres de Pierre Bartholomée. Plusieurs de ces disques ont obtenus des récompenses de la presse musicale internationale (Choc du Le Monde de la Musique, Joker de Crescendo, etc.). Le label Aparté a publié un nouveau disque monographique en 2011.

Pierre Bartholomée est membre de la classe des Arts de l’Académie Royale de Belgique. Il a présidé à plusieurs reprises le jury du concours international de direction d’orchestre Antonio Pedrotti à Trento (Italie) et participé aux travaux des jurys du Concours Reine Elisabeth, du Concours Gaudeamus (Hilversum), du concours de composition Reine Marie-José (Genève), du concours de composition du Festival international de Besançon, du concours international de piano de Genève et du concours international de saxophone de Dinant.

Ses œuvres sont éditées par Universal (Vienne), Salabert et Jobert (Paris), le Cebedem (Bruxelles) et Quindicesima (Lille).

Les éditions Mardaga et le Conseil de la Musique de la Communauté française lui ont consacré un ouvrage sous la direction de Robert Wangermée : Pierre Bartholomée - parcours d’un musicien.
  • Biographie
En savoir plus
Frédéric Devreese
Belgique, °1929 - 2020
Compositeur belge né en Hollande, Frédéric Devreese a abordé tous les genres: opéra, ballet, orchestre, musique de chambre, choeur, piano. Toutefois, ce sont surtout ses musiques de films et ses prestations en tant que chef d’orchestre qui l’ont fait connaître du public. Il reçoit ses premières leçons musicales de son père, puis étudie à Bruxelles avec Marcel Poot (composition) et René Defossez (direction d’orchestre) avant de se perfectionner à l’Académie Sainte-Cécile de Rome et à l’Académie d’État de Vienne. Il n’a que vingt ans lorsque son Concerto n° 1 pour piano et orchestre reçoit le Prix de la Ville d’Ostende. En 1983, son Concerto n° 4 pour piano et orchestre sera imposé à la finale du Concours Reine Elisabeth. De nombreux prix nationaux et internationaux lui ont été décernés, parmi lesquels le Prix Italia pour son opéra TV Willem van Saefthingen, le Prix Georges Delerue ainsi que le Prix Plateau pour ses musiques de films, et le prix Klara pour l’ensemble de sa carrière (2006). Ses enregistrements pour la firme Naxos (Anthology of Flemish Music) lui ont valu d’être nommé Ambassadeur Culturel de Flandre en 1996-1997.
  • Biographie
En savoir plus
Clemens Quatacker
Belgique, °1932 - 2003
En savoir plus
Jean-Marie Simonis
Belgique, °1931
Après ses humanités gréco-latines, Jean-Marie Simonis (1931) entre au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles où il décroche de nombreux Premiers Prix, principalement dans les branches d’écriture (harmonie, contrepoint, fugue) ainsi que le Prix Gevaert. Il travaille la composition avec André Souris et Marcel Quinet et le direction d’orchestre avec René Defossez.

Titulaire du Prix de Rome et de nombreux prix de composition, du Prix SABAM en 1989 pour l’ensemble de son oeuvre, il est lauréat en 1975 et en 1978 du Concours Reine Elisabeth (morceau imposé pour les demi-finales) pour ses Evocations et son Notturno, tous deux pour piano.

Sa Cantilène pour violon et orchestre est choisie comme imposé à l’épreuve finale du Concours Reine Elisabeth en 1985. Son oeuvre Eclosions obtient le Premier Prix du Concours que la Musique des Guides organise en 1991 pour fêter le 60ème anniversaire du Roi Baudouin et le 40ème anniversaire de son règne.

Il est professeur honoraire au Conservatoire Royal de Bruxelles, et depuis 1974, professeur d’harmonie, de contrepoint et de fugue à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

Depuis 1985, il est membre de l’Académie Royale des Sciences, des Lettres et des Beaux-Arts de Belgique. Il fut directeur de la Classe des Beaux-Arts en 1997.

Jean-Marie Simonis est l’auteur d’oeuvres symphoniques, vocales et instrumentales; certaines ont fait le tour du monde. La plupart sont éditées et une vingtaine sont gravées sur disques ou CD.
  • Biographie
En savoir plus
Revivez les prestations de Piano 2021
Suivez-nous sur Instagram
Ce site utilise des cookies afin de vous fournir la meilleure expérience possible.
En cliquant sur « ACCEPTER » ou en poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l’utilisation de cookies sur votre navigateur web. Pour plus d’informations sur notre politique de cookies et les différents types de cookies utilisés, cliquez sur En savoir plus
ACCEPTER